Semaine 15 – un lundi into the wild

 

 

POUR INFO EN AUSTRALIE :

  • Attention aux kangourous est la route ! Ces derniers sont attirés par la lumière des phares. On a vu beaucoup de cadavres.
  • contrairement aux idées recues, il est plus facile d’avoir du wifi au Cambodge et au Nepal qu en Australie.

SINON DE NOTRE CÔTÉ :

Hi guys !

Nous revoilà ! On a définitivement quitté la civilisation depuis environ deux semaines. Nous entamons notre long périple migrateur vers le Nord Ouest de l’Australie via la côte. En Australie tout est grand et particulièrement les distances. Nous nous sommes donc tournés vers le moyen usuel de transport : le van.

Autant être franc, Marion et Simon devant un van, c’est comme votre grand père devant Facebook. On s’est toujours gentiment moqués des gens qui voyagent en caravane (nous étions d’ailleurs persuadés qu’il fallait avoir plus de 40 ans pour en conduire un).

Nous arrivons donc chez le loueur pour récupérer le van en milieu de matinée. On va la faire courte, mais ce dernier à essayer de nous refiler un autre van, avec lequel vous n’auriez même pas pu faire le 4L trophée. Après de longues négociations nous récupérons le van à 15h… (Si vous prévoyez de prendre un van chez Apollo, emmenez votre boîte de petits cheveaux pour passer le temps). La responsable nous fait faire le tour de l’engin, première question de Simon : pourquoi le volant est à droite ? Première question de Marion : ou est la salle de bain ? L’employé nous a regardés d’un sourire gêné et nous a juste demandés si nous avions souscrit à une assurance…

Nous quittons donc le petit nid douillet de Mathieu & Justine pour partir en « road trip ». Les adieux se font la gorge serrée, mais après les effusions de larmes et autres sécrétions nasales, nous leur annonçons que nous revenons les voir avant de quitter l’Australie. Environ 500 m après le départ, de l’eau coule de tous les côtés de l’habitacle : le bidon d’eau de 10 L est percé, tout va bien …

Cela fait désormais près de 2 semaines que nous sommes partis et il est totalement impossible de vous donner nos coups de cœur tellement tout est incroyable. Il faut tout d’abord savoir, que la côte Nord Ouest est la plus sauvage du pays, contrairement à la côte Est. Nous avions initialement de faire une boucle de 3000 km. A la moitié nous avons déjà dépassé ce chiffre.Nous roulons donc environ 200 km/jour et nous avons pris des actions chez Total.

Dans l’ordre : nous sommes allés à Lancelin en passant par Gilberton. Lancelin est connue pour ses dunes de sable blanc. Puis direction le premier parc national : les Pinnacles. Ce dernier dégage une ambiance lunaire, surtout au coucher du soleil. Il faut s’imaginer un sable couleur or et ocre parsemé de centaines de petits bouts de roches ressemblant à des mini dolmens. Pour les connaisseurs, il y a un petit air de « Tatouine » dans Star Wars.

Après une première nuit, nous avons enchaîné avec Jurien Bay, Green Head, Horrocks (Sunset incroyable) et Port Gregory, ville dans laquelle il n’y a pas d’école (…). Nous avons pu admirer le « Pink Lake ». Petite parenthèse concernant les nuits. Le camping sauvage est interdit en Australie, il faut s’arrêter dans des « Caravan Park » et payer environ 30 $. Mais voyez-vous, nous sommes Français ! Dès qu’on peut gratter ou contourner sans payer, on le fait. Du coup, nous avons beaucoup utilisé les aires d’autoroute, les parkings et même les terrains de sport.

Nous sommes ensuite arrivés à Kalbari, où nous avons rencontré deux autres couples de français, tourdumondistes pour les uns, PVTistes pour les autres. On a passé quelques jours en leur compagnie durant lesquels nous avons découvert le magnifique Kalbari National Park, le magnifique et très sauvage François Perron National Park et donné à manger à des dauphins à Monkey Mia.

Au FP National Park, on a pu tester la robustesse du 4×4, et comme dirait Marion : « je sers les fesses ». Plus sérieusement les paysages sont magnifiques, que ce soit les falaises de Kalbari ou les étendues sauvages de FP.

A ce stade de l’article, une question doit venir titiller votre cerveau endormi du lundi matin : comment font ils pour se doucher ? Vous ne savez pas ? … Non ? Bien je vais vous le dire ! On se douche soit aux douches de plage (très présentes), soit dans les campings, soit avec une casserole :). A ce stade du trip, nous avons seulement pris deux douches chaudes.

Passées ces considérations philosophiques, on continue la route. On a enchainé sur un petit détour vers les « blowholes ». Messieurs détendez vous, il ne s’agit pas d’un terme anglais à connotation sexuelle, mais de sorte de geysers en bord de mer assez impressionnants.

On arrive enfin au point « culminant » de notre remontée vers le nord : Exmouth avec les deux parcs nationaux, Cape Range et Ningaloo Marine. On a découvert les wallabies, les poissons, les coraux, les kangourous, un serpent et une raie (l’animal bien entendu !). La nature australienne est impressionnante. En fait c’est assez simple : pour être impressionné en Australie, il suffit d’ouvrir les yeux ! On a déjà fait plus de 2500 km, et chaque paysage sauvage est beau. Les voitures sont rares. Les couches de soleil sont éblouissants.

On vous laisse sur ces belles paroles, il nous reste à voir le fameux parc Karijini et faire la route de « l’outback ».

Bon lundi.

5 comments

  1. Bienvenue au club des camping-caristes mais nous (les moins jeunes) on se lave!
    Les images sont oujours aussi belles, on a presque reconnu les falaises d’Etretat, la prochaine fois j’y chercherai les kangourous.
    Bises.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s