Semaine 01 – un lundi dans la vallée

POUR INFO AU NEPAL …

  • Le décalage horaire au Népal est de +4.45 ! A priori, cela est la conséquence d’une différenciation avec l’Inde où le décalage est de +4.30. Tous à vos montres…
  • Cette semaine, manifestations des maoïstes contre le gouvernement pour la révision de la Constitution. A Katmandou, les principaux accès (et nous avec…) ont été bloqués ce samedi.
  • En France, l’électricité est une affaire d’heures pleines et d’heures creuses. Au Népal il s’agit plutôt d’heures avec et d’heures sans. A Katmandou, la journée est coupée en 4 périodes alternées pour fournir de l’électricité à l’ensemble de la ville.
  • Le code de la route est très simple : chaque chauffeur a le sien.
  • Plusieurs cas de H1N1 ont été répertoriés dans la région de Chitwan. Ça tombe bien, c’est notre prochaine étape.

SINON DE NOTRE CÔTÉ… Après un vol luxueux sur Qatar Airways (champagne et mojito, pour l’apéro, en classe éco), nous sommes finalement arrivés à Katmandou mardi midi. Nous avons profité de l’après-midi pour découvrir le quartier touristique de Thamel. Après une bonne nuit de repos (easyyyy le décalage horaire), nous sommes partis à la découverte de la ville, avec au programme Durbar Square et la vieille ville. Durbar square est la place historique regroupant la plupart des temples; il y en a une dans toute grande ville de la vallée de Katmandou. Le soir, nous avons goûté aux spécialités locales : les momos (raviolis farcis à la viande ou aux légumes, un délice!!). Le jour suivant, nous avons découvert, sous un orage impressionnant, les deux principaux monuments environnants : le Stupa de Bodnath et le temple de Swayambhunath. Les deux sont des lieux de cultes fortement fréquentés par les népalais ; l’ambiance y est quasi-mystique. Au passage, le temple est la propriété des singes. La cohabitation avec les hommes et les chiens semble apaisée. Nous avons ensuite fait étape à Bhaktapur vendredi et samedi (située à une vingtaine de kilomètres de Katmandou, mais une heure de transport néanmoins;)). La ville est très belle et le calme et la propreté de l’air contrastent vraiment avec la capitale. Suite à un conseil reçu à l’auberge, nous partons prendre un bus qui doit nous emmener à Shangu Narayan, où la vue sur la vallée est, paraît-il, très belle. La personne nous indique que le retour se fait en 40 min à pied. Officiellement. En réalité les choses se sont passées différemment. Tout d’abord nous avons attendu un bus durant 30 minutes, qui au final, était complètement blindé. Échec. De plus nous avons eu la bonne idée de partir avec le minimum d’argent sur nous (585 roupies). Nous décidons tout de même de prendre un taxi pour monter en haut de la vallée, pour 500 roupies (pas besoin de plus pour le retour car nous voulons revenir en marchant ). Arrivé là-haut, il y a un droit d’entrée dans le village de 100 roupies/ personne. Pas besoin d’avoir fait Saint-Cyr pour comprendre que nous n’avions plus assez. Heureusement, les talents de négociatrice de Marion nous ont permis de rentrer. La vue était exceptionnelle. Nous décidons de repartir assez vite pour éviter de nous perdre (nous étions sans argent désormais et sans carte!). Nous marchons durant 15 minutes sans voir au loin la ville et sans savoir si nous étions sur le bon chemin..Miraculeusement, nous réussissons à nous faire prendre en stop par un bus local (prendre des touristes sans argent, ils ont du croire qu’on participait à Pékin Express). Après quelques sueurs froides (le chauffeur avait-il bien compris notre destination ?), nous revenons finalement à la guest house. Nous terminons la semaine avec un retour sur Katmandou, en passant par Patan, et un départ pour Chitwan dimanche.

Bon lundi.

17 comments

  1. Essayez de passer à côté de H1N1, ce sera plus simple pour que nous ayons les prochains episodes du feuilleton! A quand la carte du periple?

    J'aime

  2. C’était qui ce bébé? Ça vous ne l’avez pas dit dans vos commentaires… Vous ne pourrez pas le cacher bien longtemps vous savez!

    J'aime

  3. Champagne et mojito avec manifestation maoïste , c’est un voyage très contrasté !! Vivement lundi prochain pour de nouvelles aventures . Simon , tu n’as rien oublié ? Bises FT

    J'aime

  4. Simon, j’ai comme l’impression que notre chauffeur de taxi parisien Arafat a passé le mot à votre chauffeur d’autocar pour votre participation à Pekin Express, tu peux me dire merci 🙂
    Trêve de plaisanterie, vos photos sont magnifiques, hâte de voir les prochaines… See you !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s