Semaine 19 – un lundi sous l’eau 

SINON DE NOTRE CÔTÉ :

Travailleurs, travailleuses, on vous salue !

Nous passons notre lundi en transit entre Nouméa, Sydney, Auckland, Santiago et l’île de Pâques ! Dur ! Cette petite escale de … 49h00, nous permet néanmoins de pouvoir nous targuer d’avoir vécu 2 fois la même journée, celle du 06/07 ! Pour la première fois du voyage nous avons dormi dans un hôtel d’aéroport et cela nous a fait réaliser deux choses. Tout d’abord, nous ne savions pas que certains aéroports fermaient la nuit ! Ensuite, nous avons compris à quoi servaient ces hôtels proches des aéroports. Franchement, vous ne vous êtes jamais demandés qui étaient les tocards qui dormaient au Hilton à Tremblay-en-France, dans la zone industrielle de Roissy ? Je vais vous le dire … Nous ! A une exception près, on était au Ibis Budget de Sydney, que l’on pourrait aisément renommer Ibis Jail !

Dur retour à la réalité du béton, des clôtures grillagées et des navettes à 14$ pour faire 3 km, après notre dernière semaine en Nouvelle-Calédonie qui fut très orientée vers la découverte des fonds marins. Lundi dernier, nous vous avions quitté de retour de l’île des Pins. Nous avons ensuite enchaîné avec l’île de Lifou. Cette dernière fait partie de « l’archipel » des Loyautés avec les îles de Maré et d’Ouvéa. 

En arrivant, nous reprenons le ticket gagnant Twingo + tente, mais nous décidons de monter en gamme en choisissant un camping avec une cuisine équipée sur la plage de Luengoni. Cette dernière est splendide : du sable blanc sans méchante puce de sable et sans vieille algue qui pue, une eau d’une couleur difficilement descriptible (bleu clair laiteux peut-être ?) et deux trois noix de cocos qui bronzent de temps en temps. Une des plus belles depuis le début du voyage.

On a profité de ce séjour pour passer pas mal de temps dans l’eau même si la météo n’a pas toujours été très clémente. Nous avons commencé par du snorkelling, également appelé PMT (palme masque tuba), à Drueulu, puis aux falaises de Jonkin. Ce dernier site est vraiment très beau, nous le recommandons. Nous sommes ensuite passés aux choses sérieuses avec un baptême de plongée à la baie de Jinek.

Nous avons passé 30 minutes sous l’eau en compagnie de notre moniteur fidjien. Vous nous auriez vu … Deux grenouilles qui battent des pattes arrières pour rester stables au fond de l’eau ! Qu’importe notre style, car nous en avons pris plein les yeux, avec les poissons, les coraux, les coquillages et même un requin qui se planquait sous une patate de corail, sûrement trop impressionné par la musculature de Simon !

L’île de Lifou est très belle, et surtout nous a paru un peu plus authentique que l’île des Pins. On trouve des cases mélanésiennes dans tous les jardins. Moins de touristes et plus de locaux, même si notre regret aura été de ne pas avoir pu échanger plus avec ces derniers. Nous avons malheureusement du écourter note séjour pour cause de préavis de grève de l’aviation civile. Rassurez vous, rien de grave, aucune voiture brûlée par des voyous se croyant dans Mario Kart ! Nous sommes retournés à Nouméa avec deux jours d’avance.

Nous en avons profité pour continuer notre exploration des fonds marins. Une première sortie à l’île des canards, sous la pluie. Autant vous dire que notre motivation était aussi forte que la perspective, pour un grec, de partager un ouzo avec Angela Merkel ! Mais on y est finalement allé, et ce fut une belle surprise avec les plus beaux coraux que nous avions vu jusqu’à présent. Puis l’avant dernier jour, nous avons prévu une sortie en mer qui fût finalement annulée au dernier moment pour cause de vent trop fort.

On décide tout de même d’aller voir au port. Nous trouvons tous les cabanons commerciaux fermés pour la même raison sauf un ! Il nous propose une sortie vers le phare Amédée à une 20 aine de kilomètres. On dit « Banco » ! Environ 120 secondes après, nous avons commencé à regretter et à comprendre pourquoi tous les prestataires avaient annulé. Les vagues étaient assez hautes et même le cuisto de l’expédition ne comprenait pas pourquoi on y allait. On commence même à envisager le pire avec l’impossibilité de rentrer le soir même, et du coup de louper notre vol du lendemain.

Guess what ? Ce fut une des plus belles journées passées en Nouvelle Calédonie. Au programme du soleil, une belle petite île, une équipe super sympa (on était juste 10) et des tricots rayés se faufilant partout (des serpents orange et noir). Ca c’est la partie immergée de l’iceberg ! On a été servis sous l’eau également. Pleins de poissons de toute les tailles et de toutes les couleurs, des coraux, un requin, un tricot rayé aquatique et surtout plein de tortues. Magnifique ballet donné par ces animaux plein de grâce ! Finir sur ces images est une chance incroyable que nous avons eu et un petit rêve qui se réalise. On est finalement rentrés à Nouméa, et pour conclure dans le lyrique on a dû faire une bonne lessive car depuis deux semaines, nos fringues commençaient sérieusement à sentir le poney.

Bon lundi à tous.

PS : photos + surprise à venir dans quelques jours.

1 comment

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s