Un lundi en Oman

Après avoir revu récemment le dessin animé « Aladdin », nous avons décidé de satisfaire notre curiosité en essayant de savoir, enfin, à quoi ressemble réellement « Agrabah » ? Encore faudrait-il savoir ou cela se situe ? Selon la chanson, dans les déserts d’Arabie ! On regarde la carte, et on a le choix entre 7 pays : L’Arabie Saoudite ? Trop pieux. Le Yémen ? Trop violent. Le Qatar ? Trop PSG. Le Koweit ? Trop petit. Bahrein ? On cherche des tapis volants, pas des formules 1. Ne reste plus que les Emirats Arabes Unis et Oman. Qu’à cela ne tienne, nous irons explorer les deux !

Petite précision importante : cet excès de « culture jeunesse » est la conséquence de l’arrivée d’un troisième larron dans notre équipe : Castille, notre fille, née le 06/10/18. Elle fait son premier grand voyage avec nous pour ses 6 mois.

C6FFEA98-1F70-4F9D-B745-B9714289B7B4

En Oman

Nous arrivons en Oman depuis Dubai. Nous avons choisi un vol AR direct pour faciliter la gestion du bébé. Nous récupérons notre voiture, un SUV chinois bien moins cher que les autres voitures proposées. Vous sentez le piège venir ? Vous ne serez pas déçus. Après quelques arrêts logistiques (sieste, nourriture, frontière), nous arrivons à Sohar suite à 3h de route. Un indic’ (Lonely Planet) nous a rencardé sur une rumeur, Sohar serait la patrie de Sinbad le marin !

On a pas trouvé Sinbad, mais une chose est sûre : il ne devait pas avoir un navire chinois ! En effet, notre navire à nous ne démarre plus au petit matin. Après 2-3 jours de recherches mécaniques intensives, nous nous rendons compte qu’il s’agit de la batterie, elle aussi chinoise. Petite passe d’armes par mail avec Sixt, notre loueur pour finalement changer le matériel défectueux. Le mécanicien nous montre la nouvelle batterie, avec un sourire et le pouce levé «  look ! Made in Spain ». On est passé à deux doigt du gros câlin. Enfin, avec toutes les saloperies qu’ont raconte sur la Chine, on est pas prêt de se faire inviter là-bas !

Sohar n’étant qu’une étape, nous reprenons la route pour Mascate, la capitale. Nous en profitons pour faire une étape agréable au fort de Nakahl, un des plus beaux du pays. Il aurait totalement sa place à Agrabah !

A Mascate, nous choisissons donc de loger dans le quartier de Mutrah, sur la corniche. L’hôtel est un peu désuet mais l’environnement est authentique. On se balade dans le souk, on mange des côtelettes et on passe voir le palais du sultan. Notre hôtel est entouré par plusieurs mosquées. Lors de l’appel à la prière, les muezzins reprennent en décalé, les chants rituels qui semblent venir d’un autre temps. La scène est très mystique. Contrairement à Hubert Bonniseur de la Bath, nous n’avons pas tenté de les faire taire. Ce qui nous en a dissuadé ? Le respect bien sûr ! (Et le courage un peu aussi). La mosquée du Sultan Qaboos vaut le détour, principalement la salle de prière des hommes. Le palais du Sultan ressemble un peu à celui du père de Jasmine : nous sommes donc sur la bonne voie.

IMG_3454

Le diamant d’innocence

Nous reprenons la route pour Sour, en passant par Bandar Khairan, le Bimmah Hole et le wadi Tiwi. La route est belle, les montagnes sont partout autour de nous, il y a même plein de petits monticules qui font penser à des écailles d’un monstre gigantesque. Les wadis sont des canyons creusés par le ruissellement des eaux de montagne avec une multitude de bassins permettant de se baigner. Il y a en a beaucoup en Oman. Le Bimmah Hole est une curiosité naturelle situé à 1km de la mer. La terre s’est dérobée pour laisser la place à l’eau et permet une baignade dans un puit géant. Le site attire de nombreux touristes (indiens, pakistanais et locaux). Arrivés sur place, nous profitons de Sour pour découvrir le port et la fabrique des bateaux traditionnels. Nous partons néanmoins rapidement pour pousser à l’Est dans la partie plus sauvage d’Oman.

Nous passons par la belle plage de Ras al Hadd et arrivons à Ras al Jinz, lieu de villégiature des tortues. La plage n’est pas accessible après 16h pour protéger les chéloniens. Nous trouvons la parade avec une petite plage plus au Nord dans le village. Nous sommes seuls avec 4 mamans locales et leurs enfants. On nous offre rapidement des dattes, de la pastèque et du café. Les femmes remettent leur voile intégral dès notre arrivée, nous n’osons pas trop faire la blague du « choix dans la date ». Nous imaginons, que traduite en anglais, elle passe moins bien.

L’hospitalité, la gentillesse incroyable des Omanais(es) et la chasse aux crabes nous régalent et nous passons un super moment. Nous n’en dirons pas autant de « l’animation tortues » de la soirée. Les reptiles ne sont pas respectés, voir même maltraités. Notre guide n’est vraiment pas interessant et fait tout pour faire passer un mauvais moment à la tortue entrain de pondre : il parle fort et agite sa lampe dans les yeux de la pauvre bête. Nous entendons un petite voix qui nous dit « Oh, la lampe ! Oh, la lampe ! La vache, où tu l’as dégoté ce cornichon-là ? »

Nous nous trouvons à ce moment à l’endroit le plus à l’Est de la péninsule d’Arabie, autant en profiter pour une petite digression géopolitique. Oman a une position particulière : au Sud se trouve le Yémen et l’Arabie Saoudite, deux pays en guerre. Au Nord, de l’autre côté de la mer d’Arabie et du détroit d’Ormuz se trouve l’Iran, pays également en conflit avec l’Arabie Saoudite. Ces affrontements sont la conséquence de la rivalité ancestrale entre sunnites (Arabie Saoudite et la majorité des pays arabes) et les chiites (l’Iran et ses satellites). Oman est le seul pays à majorité Ibadite, le troisième courant de l’Islam, représentant 1% des musulmans dans le monde.

Le lendemain nous continuons notre route vers le désert des Wahiba Sands ! Est ce que nous trouverons l’entrée de la caverne aux merveilles ? Ce qui est certain c’est que nous avons trouvé la quiétude. Après une petite halte rafraichissante dans le Wadi Bani Khalid et un transfert en 4×4 par un bédouin, nous arrivons dans un « camp » au milieu des dunes. Le Sama al Wasil desert camp allie à merveille confort et authenticité. Nous profitons du coucher de soleil en haut des dunes. Castille, elle, en profite pour claquer une petite sieste « at the top ». Nous mangeons sous une tente avant de profiter de la voûte céleste pour nos lectures du soir.

IMG_3623

La route de l’encens

Nous sommes désormais sur le chemin du retour, il ne nous reste plus qu’une étape avant le retour aux Emirats, à Dubai. Nous profitons donc de nos derniers jours en Oman dans les montagnes, à Nizwa. Nous logeons dans la vieille ville, entre le souk et le fort. Le pays regorge de ces édifices qui sont les châteaux forts locaux. Ils ont été quelque peu « pimpés » lors du passage des portugais qui ont colonisé le pays au XVIieme siècle.

Nous profitons de cette étape pour découvrir les forts de Bahla et Jabrin qui sont impressionnants et mériteraient une mise en valeur plus conséquente. Nous passons également une journée dans les montagnes, dans le village de Misfat qui est une palmeraie à flanc de montagne. Nous nous baladons entre les palmiers, les dattiers et les canaux d’irrigation. Castille s’en sort très bien malgré le programme chargé que nous lui faisons subir : 2h de route par jour et des températures variant entre 30 et 36 deg.

La vieille ville de Nizwa nous rappelle que nous avons une énigme à résoudre. Le fort et les ruelles du souk indiquent que nous sommes sur la bonne piste, mais il manque un petit brin de grandeur et de magie.

Oman est une destination assez unique et encore à découvrir. Nous n’avons « exploré » que la moitié du pays sans pousser vers le Sud et Salalah, ville de l’encens, ni dans les montagnes. Nous n’avons pas fait de camping sauvage (qui est autorisé, ce qui est assez unique). Le road trip avec un bébé se fait de manière différente, avec moins de rythme et d’incertitude, mais quel bonheur de voir la curiosité dans les yeux de notre fille. Nous retiendrons la gentillesse des gens, les balades dans les ruelles étroites des palmeraies, les innombrables tours de guets et les forts. Nous reprenons nos recherches aux Émirats …

IMG_3514

3 comments

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s