Semaine 03 – un lundi Himalayen

POUR INFO AU NÉPAL…

  • La moyenne d’âge du pays est de 21 ans. On comprend désormais mieux pourquoi nous voyons des enfants absolument partout depuis notre arrivée…
  • Le pays a eu 9 gouvernements en l’espace de 10 années. (Au début des années 2000). Gare à toi Manuel Valls, un changement peut si vite arriver!
  • Dans l’épisode du crash Turkish Airlines, l’aéroport de Katmandou a été bloqué 4 jours laissant des hordes de touristes sur le carreau. ( au cas où vous n’auriez pas suivi, pour nous c’est bon, on est déjà arrivés au Népal;))
  • L’ascension de l’Everest coûte 50 000 dollars et dure 70 jours. Nous avons bien évidemment la condition physique pour le faire, il nous manque juste un peu de sous. Nous lançons donc une petite opération de crowdfunding pour que nous puissions réaliser notre rêve ( aka planter le drapeau normand au sommet de l’Everest.)

SINON DE NOTRE CÔTÉ

Namaste,

Arrive enfin la grande épreuve de notre voyage au Népal : le trek dans les Annapurnas. Nous avons longuement hésité entre l’ascension de l’Everest et celle de l’Annapurna 1 (hum hum..) mais finalement nous avons opté pour un circuit de 7 jours avec un sommet à 3200 m d’altitude. Avec un guide peut-être ? Et un porteur? Finalement non, Marion fera le guide et Simon le porteur !

Le premier défi est bien entendu de faire son sac. Et oui Mesdames et Messieurs, impensable pour nous de faire appel à un porteur (un vrai cette fois, pas Simon…). Du coup, lors des préparatifs, en plus de notre sac de voyage (60-70 litres), nous avons emmené un second sac de 30 litres chacun, pour le trek.

Nous décidons donc de laisser la moitié de nos affaires inutiles (maillot de bain, chemise, robe, strass et paillettes …) à la guest house et nous remplissons nos deux petits sacs. Résultat: nous ressemblons à des « ghosts busters » avec des bouteilles d’eau de chaque côté du sac, un bâton de rando dans la main et un duvet accroché à l’extérieur. Le tout pèse 6 kilos, each.

Le matin du départ, nous optons pour un « local bus » pour aller jusqu’au village de départ : Nayapul. Bilan : une heure de route ponctuée par des soubresauts routiers nous faisant décoller de notre siège; le tout rythmé par de la forte musique népalaise… Bref, on rigole bien. Nous sommes déposés au bord de la route et nous débutons à une altitude d’environ 1100 m, à 9h30.

Première étape, Nayapul – Tikhedhunga (1540m) : on est détendus, on marche tranquillement, ça monte un peu. Très rapidement nous sommes encerclés par les sommets. Nous arrivons à Tikhedhunga à 13h30 après une pause déjeuner de 30 minutes. Autant vous dire que la ville ne fait pas partie des « grandes mégalopoles mondiales ». Les bâtiments se comptent sur les doigts d’une main. Nous devons donc trouver de l’occupation pour toute la journée. Nous rencontrons un couple de hollandais avec qui nous sympathisons et nous achetons un jeu de cartes : Great !

Seconde étape, Tikhedhunga (1540m) – Ghorepani (2890m) : vous l’aurez compris en comparant les altitudes, l’étape n’a pas été simple pour les genoux ! Beaucoup beaucoup (beaucoup) de marches. Malgré tout, les paysages environnants sont tellement impressionnants que nous ne pouvons que garder le sourire. Nous arrivons à Ghorepani vers 15h et nous retrouvons les hollandais qui nous conseillent leur guesthouse assez sympa. Il s’agit d’une grande maison tenue par toute une famille de montagnards ( du grand-père au bébé de 3 mois). On se retrouve tous autour du poêle le soir avec des anglais, hollandais, russes, polonais: des copains Benetton quoi 🙂

Petite parenthèse concernant les langues. Avouons-le sans détour, nous (tous les deux, mais les français de manière générale) devrions clairement travailler l’anglais de manière plus intensive. En effet, nous avons ponctué la soirée de « Ahoh are you ? », de « Oh réali ? » Et de « I … (Find, found, found) found my map in Pokhara ». Nous avons récolté quelques sourires gênés et des hochements de tête compréhensifs mais au final on a bien rigolé.

Troisième étape, Ghorepani (2890m) – Poon Hill (3210m) – Tadapani (2600m) : on se lève à 5 heures pour aller admirer le lever du soleil sur la chaîne enneigée des Annapurnas à Poon Hill. Nous sommes alors devant une armée de seigneurs himalayens : Machhapuchhre (6993m), Annapurna 1 (8091m) … C’est assez fou! Retour à la guesthouse pour un petit déjeuner revigorant et on se remet en route direction Tadapani. Durant cette étape, après une bonne petite portion de grimpette (encore des marches ?) nous marchons (glissons) sur des sentiers enneigés.

Allez, une seconde petite parenthèse concernant le logement. Nous dormons à chaque fois dans des guesthouses, qui proposent des pièces de 8-9 m2 composées de deux lits simples et d’un meuble. L’étanchéité à l’air, on oublie. Les toilettes sont dans la cour, tout comme la douche d’ailleurs. Vient ensuite l’heure des négociations : « ok, je dors chez toi mais seulement si la  « hot shower » est compris dans le prix de la « chambre ». Ok, mais seulement si tu manges dans ma guesthouse ce soir et pas ailleurs. Ok.  » On se met d’accord, et au final les chambres ne sont pas chères (1-2€), contrairement à la nourriture et aux bières. Ah oui car tout de même, le prix d’une bière est 3 fois celui de la chambre.

Nous avons testé le dal bhat : le plat des sherpas, composé de riz, lentilles et poulet.

Nous terminons le trek en faisant étape à Landruk (1600m) puis à l’Australian camp (1990m) le dernier jour. Nous avons eu un passage épique entre Ghandruk et Landruk: les deux villes sont séparées seulement de 2 km à vol d’oiseau mais il y a un hic: elles ne sont pas sur le même flanc de montagne… Nous avons donc descendu environ 300m pour … les remonter ensuite.

On ne va pas se mentir, physiquement nous avons un peu souffert, mais le jeu en vaut la chandelle. Les paysages sont époustouflants, et d’autant plus lors des couchers et levers du soleil. A chaque moment de découragement, il suffit de lever les yeux pour prendre une énorme bouffée d’oxygène. Nous avons fait des rencontres très variées au cours de ces 6 jours (et oui on est allés plus vite que prévu) et nous avons goûté la cuisine locale. Mention spéciale pour les currys et le pain tibétain.

Nous voici désormais rentrés de notre périple Himalayen pour retrouver Pokhara et la vie citadine. Cette parenthèse au milieu des montagnes conclue parfaitement notre voyage au Népal. La plupart des français que nous avons rencontré ici viennent pour la 8ème ou la 15ème fois. Maintenant on comprend pourquoi.

Bon lundi à tous !

15 comments

  1. lu dans le courrier international:un couplede retraites normands se passionnent pour les aventures de deux jeunes parisiens autour du globe:après un treck herzogien autour de l’annapurna le couple après une courante pas courante à hong kong s’est enfui en chine à la recherche des esprits de laotseu et de confucius en espérant les rapatrier en france;ils sont actuellement vivement recherché par les espions chinois;on attend des nouvelles rassurantes en france ou le quai d’orsay en liaison avec la mairie de vendeuvre(calvados) suit l’affaire

    J'aime

  2. Les photos sont magnifiques! Les transports en commun « aniers » semblent avois des sièges bien confirtables sur le côté, Marion tu aurais pu rester dedans pour la photo…Moi non plus je parle pas bien anglais, pas compris crowfunding, je pourrais pas abonder. Bises à vous 2 et aux Népalais.

    J'aime

  3. Tu as une tete d’Aussie Mate ac ta casquette :). Bien ouej pour le trek !!
    Sympa votre recit, continuez de partager ca avec nous!!
    Profitez bien de la Chine!!
    xoxo

    Ju et Math

    J'aime

  4. Encore une fois de superbes photos…!
    Bravo pour l’effort sportif, mais, on ne doutait pas de vos capacités dans ce domaine 🙂
    Profitez bien de la prochaine étape. De gros bisous.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s