Semaine 04 – un lundi en transit

POUR INFO A HONG KONG

  • L’électricité fonctionne très bien ; et même toute la nuit au regard des skyscrapers illuminés
  • Toutes les stations de MTR ( o métro tout simplement…) font l’équivalent des stations Châtelet et Montparnasse réunies. Ça tombe bien, la marche ça nous connaît désormais !
  • Si tu n’a pas encore ta canne pour faire des selfies avec ton smartphone, tu n’est pas dans le coup du TOUT.
  • Une troisième piste est en train d’être construite à l’aéroport international. On s’est dit que c’était important que tout le monde le sache.

SINON DE NOTRE CÔTÉ

Nihao,

Et oui, nous avons définitivement quitté le Népal pour rejoindre la Chine. En guise de transition, nous avons choisi de passer quelques jours à Hong Kong. Cette ville à un attrait exotique pour nous. On s’attend à retrouver un subtil mélange de gratte-ciel, de jungles ( au sens littéral mais urbaines également), de montagnes et de folie.

Tout d’abord, qui dit transition, dit aussi introspection. Après 3 premières semaines de voyage, on commence forcément à tirer un petit bilan, à essayer de résumer le périple et à comparer les situations (et oui, on est français !). Force est de constater que pour nous, le passage de notre petite vie douillette parisienne aux faubourgs de Katmandou a été rude. Nous ne naissons pas tous baroudeurs et tenter de le devenir demande souvent des énormes concessions sur l’hygiène et le confort. Sommes-nous prêts à les faire ? La question revient de plus en plus souvent dans nos esprits. Et finalement, nous avons décidé de changer de philosophie. Cela s’est d’ailleurs tout de suite traduit par un changement dans le standing de nos hôtels …

Shangri La
Shangri La

Quelle bonne blague ! Mais non, enfin! Plus sérieusement, nous avons eu la chance de profiter d’un cadeau des anciens collègues de Marion pour son départ : une nuit au Shangri-la Kowloon de Hong Kong. C’est quasiment avec la peur de paraître incongrus parmi la foule des businessmen et des familles chinoises aisées, que nous pénétrons, avec nos deux sacs chacun, un devant, un derrière, dans le hall du palace. Vous voyez le tableau ? Deux indiens dans la ville ! Mimissicu est de retour ! Cela ne nous empêchera pas de profiter de ce moment. Un grand merci aux Beija-collègues;)

Hong Kong c’est une multitude d’îles + un bout de continent proche de Shenzen en Chine. La partie continentale débute par les nouveaux territoires (plutôt vierges), puis se termine par Kowloon (la grosse partie de la ville). Juste en face, on retrouve l’île de Hong-Kong, avec tous les gratte-ciel financiers. Bank of China, CitiBank et bien sûr HSBC. Cette dernière a été créée par un écossais à Hong Kong à la fin du XIXième siècle (on espère pour lui, que la crème solaire existait déjà). Pour la petite histoire, la banque a grandement participé au financement du traffic d’opium à l’époque ! Enfin, la dernière île principale est Lantau, avec l’aéroport et le Disneyland resort asiatique.

Passées ces considérations géographiques, Hong Kong est avant tout une ambiance. Une forêt de gratte-ciel, résidentiels et professionnels, entourés par l’océan, la jungle et les montagnes. C’est assez impressionnant, comme une dose de New York mélangée avec une nature verdoyante et exotique et assaisonnée d’un vent marin qui ramène des odeurs de nourriture et d’hydrocarbures. C’est vivant, avec de nombreux marchés et des enseignes publicitaires qui grignotent les rues tels des pieuvres. On y découvre  une rencontre permanente entre les cultures occidentales et asiatiques.

Durant ces quelques jours, nous avons commencé par le bouddha Tian Tan qui est le plus grand bouddha assis d’Asie. Le statue se situe sur une colline de Lantau et mesure plus de 25 m de haut. Juste en dessous, se situe un « village » avec plusieurs monastères. Tout a été créé il y a moins de 50 ans. Tout est clinquant et propre, mais manque cruellement d’authenticité. Il faut avouer tout de même, que le bouddha a été créé par des ingénieurs chinois au XXÈME  siècle est impressionnant. Nous avons enchaîné avec l’attraction phare de Hong Kong : le « peak tram ». Il s’agit de monter vers un point de vue panoramique de l’île de Hong Kong pour admirer la tripotée de « skyscrapers ». L’ascension se fait via l’ancien tramway de l’île. 5 minutes de montée pour 30 minutes de queue.

Il faut bien admettre que toutes les « attractions » de la ville sont très très (trop?) exploitées touristiquement. Du coup, l’environnement est un peu dénaturé par les boutiques de merchandising, les prix d’entrée sont assez élevés et l’attente est longue généralement.

Heureusement tout n’est pas comme ça. Nous avons assisté à un son et lumière quotidien, depuis l’île de Kowloon, projeté sur les buildings de l’île de Hong Kong. A 20h, les immeubles s’illuminent de toutes les couleurs avec de la musique locale en fond, on en prend plein les yeux et on imagine ce que cela doit être pour le nouvel an … Les lumières se reflètent sur le bras d’océan séparant les deux îles, ou les voiliers typiques friment devant les touristes (les marins ont été remplacés par du diesel depuis longtemps). Nous avons eu la chance de faire la traversée entre les deux côtés à bord du mythique « star ferry ».

Nous avons terminé par la visite du temple Man Mo et du vieux quartier de HGKG. Pour le coup, c’était très peu touristique et très typique. C’est envouté d’encens que nous avons parcouru nos derniers mètres à Hong Kong. Nous avions initialement prévu de passer à Macao, mais le temps nous a manqué. 3-4 jours sur cette île, c’est trop peu pour vraiment découvrir la vie des habitants. Nous l’avons juste touché du doigt. Durant le séjour , nous sommes allés dîner au marché de nuit de temple street. Et à ce moment, les masques tombent ! Deux tabourets plastiques autour d’une table sur le trottoir, un plat de riz avec du bœuf, les couverts (enfin les baguettes…), verres et bols donnés dans un grand seau à peine égouttés. Un cuisinier à bout de souffle, un serveur chauve, bien en chair avec un tablier et un bandeau sur la tête qui nous montre la table en criant « best table of temple street ! » Et enfin les étals de contrefaçons qui courent sur plusieurs rues. La fameuse ambiance.

Bon lundi à tous !

7 comments

  1. lu dans courier international sur le voyage suspect des 2 jeunes francaisnormands en chine:la police francaise mandatée par les autorites chinoises ont identifiés le couple de retraités normans qi suit avec interêt le périple:le mari est un notaire retraité qui rêve d’établir un nouveau code civil basé sur les préceptés de confucius et de voler le bouddha tian tian les 2 jeunes francais sont ils complices?ILS SONT PLACES SOUS HAUTE SURVEILLANCE et leurs recits ulterieurs seront soumis à la censureCeci dit nous espérons avoir de leurs nouvelles qui sont passionantes un vrai roman HGKG, attention au KGB a YANG CHU NIN HAO de Normandie

    J'aime

  2. Merci pour ces charmant récits ! Sinon moi hier je suis allé du côté de Quiberon…
    Allez continuez de nous envoyer un peu de rêve et amusez vous comme des petits fous !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s