Semaine 18 – un lundi « beyond the pines »

 

POUR INFO EN NOUVELLE CALÉDONIE :

  • Suite à l’accord de Nouméa en 1998, les calédoniens devront décider de leur indépendance via un référendum en 2018.
  • Les kanaks utilisent toute sorte d’objet pour faire leur boîte aux lettres : télévision, micro onde, four, pot de jardinage, …
  • Dans les tribus kanaks, on peut être accueilli pour dormir. Souvent cela se passe dans une case mélanésienne traditionnelle et il faut alors réaliser la « coutume ».

SINON DE NOTRE CÔTÉ :

Bonjour !

Rassurez-vous, nous comptons pas dans cet article réécrire l’idylle d’Eva Mendes et Ryan Gosling dans le film « the place beyond the pines ».

La comparaison s’arrête simplement aux pins précédemment cités car c’est justement sur l’île des Pins que nous avons passé notre semaine.  L’île des Pins, c’est une toute petite île située à 60km au Sud-Ouest de Nouméa et qui, comme son nom l’indique, est recouverte de pins ! Elle est également appelée « Joyau du Pacifique », et franchement on veut bien le croire !!

La première étape marquante de cette épopée est le mode de transport….Ce sera pour cette fois un avion à hélice qui fait le trajet en même pas 30 minutes. Avion de petite taille donc, avec 70 sièges disponibles pour…15 personnes à bord ! En témoigne la photo de ce pauvre Simon, seul, dans la salle d’embarquement. Rassurant !

P1040997

Finalement, on a même pas le temps de faire nos prières que nous sommes déjà arrivés sur l’île. Transfert au gîte, ou plutôt au camping, qui sera de nouveau notre mode d’hébergement pour la semaine. (Deuxieme étape marquante de l’épopée) Et là et bien… Comment dire ? On pensait être arrivés au summum de la « roots way of life » mais non ! Nous avons toujours la même tente, les mêmes « matelas », les mêmes courses alimentaires mais plus de voiture ! Résultat : on est obligés de tout entasser dans la tente (nous inclus) et nous retrouvons rapidement ce que ça fait de vivre dans un 10m2 parisien à deux (sachant que la tente à une surface d’environ 2m2) ! La blague ne serait pas parfaite si on ne vous racontait pas comment nous avons « cuisiné » durant le séjour.

Alors que nous avions un réchaud pour notre première semaine de camping, nous avons dû laisser le-dit objet sur le « continent » pour l’île des Pins car c’est interdit dans l’avion. Officiellement. L’histoire raconte que tous les campeurs avertis en emmènent quand même en soute et que ça n’a jamais posé de problème… Vous avez dit normes de sécurité ?  Bref, revenons à nos moutons…

En bons métropolitains disciplinés, nous nous retrouvons donc dans un camping, avec de la nourriture à cuire, sans réchaud, et un restaurant de proximité qui coûte les yeux de la tête. Que faire ? Quelques branches de bois, carcasses de noix de coco, briques et grilles de barbecue suffisent pour que l’esprit de Simon s’illumine. « Nous allons faire réchauffer nos raviolis au feu de bois! » Marion est d’abord un peu sceptique mais se souvient des mets délicieux qu’elle avait goûtés au Cambodge et qui avaient été préparés au feu de bois. « Si on arrive pas à faire réchauffer une maudite conserve, nous ne sommes pas les dignes descendants de Cromagnon! » Pari réussi, et nous déclinerons tout au long de la semaine des mets fan-tas-tiques cuisinés au feu de bois.

Les détails logistiques évoqués, allons dans le vif du sujet : la visite du « joyau ». Nous avons commencé par la baie de Kanuméra, lieu où se tenait notre camping. C’est un joli croissant de sable blanc qui borde une eau cristalline. Les deux côtés de la baie sont propices au snorkeling et on en a bien profité.

Nous avons ensuite enchaîné avec la découverte de la baie d’Upi, la baie d’Oro et son incroyable piscine naturelle. Des tours organisés permettent de faire ce circuit en une journée ; cela permet surtout de traverser la baie d’Upi (qui est une sorte de mer fermée) en pirogue. Ça nous parle et on s’inscrit ! On retrouve le piroguier à 7h30 du matin qui commence par nous faire attendre car la mer n’est pas assez haute… bon ! On embarque quelques minutes plus tard et on navigue pendant une bonne heure dans la baie. C’est splendide. L’eau est turquoise, des pics rocheux tombent dans l’eau et les plages au large semblent paradisiaques. Dommage que la balade ne dure pas un peu plus longtemps.

On traverse ensuite un sentier qui nous mène à l’endroit le plus beau qu’on ait pu voir depuis le début de la Nouvelle-Caledonie : la piscine naturelle. Il s’agit d’un bassin naturel rempli d’eau transparente. De l’extérieur, c’est un magnifique camaïeu de bleus bordé de pins et à l’intérieur, on est dans un aquarium à taille humaine. Les poissons sont tout aussi nombreux que variés, avec toutes les couleurs possibles. Les coraux ne sont pas en reste. C’est tellement bien, qu’on y retourne le lendemain ! On visite également sur notre route la grotte de la reine Hortense, et la baie de Saint-Maurice. On terminera en beauté avec l’ascension, modeste, du pic N’ga (262 m) pour avoir une vue panoramique sur l’île. C’est grandiose.

Vous l’aurez compris, la Nouvelle-Calédonie continue de nous émerveiller, à l’intérieur et en dehors de l’eau. Petit bémol par rapport au temps, qui se fait capricieux ces derniers jours. Nous avons un peu de pluie (dur dur) mais bon… Il faut bien que la roue tourne un peu ! Et puis nous sommes sûrs que ça vous fait un tout petit peu plaisir, dans le fond, qu’on se mouille un peu pendant que vous autres, en métropole, vous débutez un été, paraît-il, ensoleillé 🙂

Bon lundi à tous.

7 comments

  1. Coucou Marion,
    Percy en auge te souhaite un joyeux anniversaire!!!
    Ici en normandie cest un dimanche pluvieux, esperons que vous aurez bien encore un lundi au soleil demain! 😉
    Nous vous embrassons tous les 2 en vous souhaitant bonne route!
    Gros bisous
    Mireille, Dédé, Julien, Melanie, Marilou et Marceau !

    J'aime

  2. Coucou,
    Nous aussi sur « notre » île on a du mal avec internet alors comme on veut pas rater ton anniversaire,Marion, on te fait une grosse bise maintenant de Corse où il fait très chaud. Heureusement la mer n’est jamais loin! Bises.

    J'aime

  3. Bonjour à vous deux, superbe ce bleu, je vois que vous êtes toujours autant débrouillards, Simon, je me demande pourquoi tu te baignes tout habillé (voir photo piscine naturelle avec Marion). Bisous à vous deux

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s