Un lundi au Canada

Breaking News : nous avons la chance d’accompagner Leonardo DiCaprio pour le tournage gde son dernier film « The Revenant ». Ça va envoyer du pâté : petit déjeuner pancake/ sirop d’érable/ champagne, café servi par Georges Clooney, dodo au Hilton et soirée mousse avec Rihanna et Sean Paul ! Par contre il semble qu’il faille écouter « Despacito » tous les matins … On hésite … Finalement on refuse poliment et on décide de s’embarquer durant deux semaines sur les routes du Canada.

Le Canada est grand, très grand ! Nous avons donc opté pour la découverte de l’Ouest du pays, la partie anglophone. La Canada a été le théâtre d’affrontements entre les indiens, les français et les anglais. Aujourd’hui les communautés vivent toute en bonne harmonie, même si, comme dans tous les pays colonisés il faut avouer que les natifs, les indiens, ont été lésés dans la distribution des richesses et bousculés dans leurs traditions ancestrales. Notre choix s’est porté sur les ‘British’ pour pouvoir plus facilement se moquer des gens dans la rue. Et puis il faut bien l’avouer, on aurait passé notre temps à rigoler de la manière de parler des gens au Québec.

N

ous voilà partis pour un petit trip de 1.500 km entre Calgary et Vancouver. Je précise la distance, car lors de notre choix de véhicule nous avons opté pour une formule de 1.600 km inclus pour être ‘large’. On finira avec 2.700 km au compteur ! Futé les bisons ! Le véhicule justement est un camping-car, communément appelé RV dans le pays de Celine. Attention, pas le camping-car de Papy et Mamie avec le chien qui hoche la tête à l’avant et l’autocollant du stade malherbe à l’arrière. Non, on a le Wapiti Deluxe de chez Canadream avec sanitaires et douche intégrées s’il vous plaît !

Nous décidons de ne pas nous arrêter à Calgary et de partir directement pour les Rocheuses ou nous avons prévus de passer 9 jours. Ces derniers furent intenses. Les Rocheuses Canadiennes sont entièrement protégées par des parcs nationaux tous plus sauvages les uns que les autres. Nous avons commencé par Banff et une première escapade de 23 km avec 720m de dénivelé positif pour atteindre Rockbound Lake. Au total plus de 150 km parcourus au Canada en 14 jours. Autant dire que nous avons découvert que nous avions des muscles à l’arrière des jambes.

À Banff nous profitons également des sources d’eaux chaudes du Mont Sulphur et nous reprenons la route pour découvrir deux superbes lacs : Lake Louise et Lake Moraine. Les eaux sont couleur aigue marine, phénomène du à la réverbération du soleil sur des particules de roche dans l’eau. Avant de mettre les pieds dedans, on se croirait en Polynésie. Même en ayant vu des photos au préalable, cela reste spectaculaire. L’adjectif reste valable pour le parc national de Yoho qui sera pour nous un petit coup de cœur. Moins de touristes, un très beau lac : le lac Emeraude et une superbe balade nationalement reconnue : le iceline Trail. 21 km de glaciers, de forêts de sapins, de fleur sauvages, de cours d’eau cristalline, d’écureuils et de cabanes en cèdre. On croisera une petite vingtaine de personnes durant ces 7 heures d’intense liberté.

Durant notre séjour, la Colombie Britannique est souillée par plusieurs feux de forêts qui créent de gros nuages de fumée. Cela donne une ambiance parfois angoissante aux paysages montagneux. Heureusement, nous avons eu une vue parfaitement dégagée pour les 200km du fameux ‘Icefield Parkways’, une route nationale splendide louvoyant entre les glaciers et les lacs. On est émerveillés par le spectacle. On fait une étape au honeymoon Lake pour passer la nuit. On aperçoit occasionnellement des animaux sauvages : des Wapitis, des Caribous, un Ours et un Coyote, beaucoup d’Ecureuils et encore plus de touristes chinois. Un enfant canadien résumera d’ailleurs ce phénomène, en ayant cette phrase à l’aquarium de Vancouver « Mum, they are stupid chinese tourists ! ». Sans tomber dans le jugement négatif, plus de la moitié des touristes que nous rencontrons sont asiatiques.

Nous terminons avec le parc national de Jasper et une multitude de petits lacs. La vie en RV est agréable malgré l’interdiction de faire des feux et convient parfaitement à la découverte des grands espaces. Nos derniers jours au Canada sont consacrés à l’île de Vancouver qui nous laissera un souvenir mitigé. Nous garderons un souvenir ému du wild side héritage Trail sur Flores Island, entre forêt indienne et plages sauvages et du restaurant de poissons à Tofino (du Ceviche frais accompagne d’une bonne mousse et Neil Young en fond sonore). Nous resterons déçu de l’énorme quantité de touristes et des infrastructures sous dimensionnées et de mauvaise qualité pour les accueillir.

Nous finissons notre périple à Vancouver. Nous avons eu le droit à deux jours de plein soleil (la dernière fois c’était en 1973). La ville est très agréable, comparable à San Francisco, avec ses nombreux cafés, espaces extérieurs, marchés et stands de … Cannabis ! En plus, la ville est l’exemple même du cosmopolitisme avec une très forte influence asiatique, latino et forcément anglo saxonne. Passer 2 semaines au Canada, c’est comme jouer 15 minutes à FIFA pour la première fois : tu as forcément envie de recommencer. En attendant de pouvoir découvrir les autres provinces : Manitoba, Nunavut et autres Québec, nous partons une semaine aux îles turques et Caïques profiter du soleil et du sable.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s